Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

appel de bloncourt aux nouvelles générations d'haiti

Publié par bloncourt

PORT-AU-PRINCE LE 18 NOVEMBRE 2016

 

APPEL DE GERALD BLONCOURT AUX NOUVELLES GENERATIONS D’HAITI

 

Natif-natal de Bainet, Haiti, le 4 Novembre 1926, je suis revenu au pays après 40 années d’exil, en 1986, dès la chute de Duvalier.

 

J’en suis à mon onzième voyage, invité par l’Institut Français, les Ateliers Jérome, FOCAL, Le Nouvelliste, et d’autres prestigieuses organisations en tant que l’un des 7 membres fondateurs du CENTRE D’ART en 1944 qui fut à l’origine de l’explosion de Peintres du Merveilleux, dont les œuvres inondent le pays, le collections les plus importantes et les musées du Monde.

 

Je fus l’un des leaders des « 5 GLORIEUS » qui mirent fin au pouvoir de l’époque.

 

Nous voulions une Haiti Libre et Démocratique. Débarrassée du carcan de l’Impérialisme Yankee.  Fidèle à ses origines révolutionnaires de 1804 qui fut la première victoire contre l’esclavage.

 

J’ai retrouvé un grand peuple courageux et digne, faisant face à l’adversité.

 

J’appelle les jeunes à s’instruire, à se cultiver et à s’organiser.

 

Les merveilleux artisans doivent  mettre en place de puissants syndicats à l’abri des compromissions et de la corruption. 

 

J’appelle les enseignants à poursuivre leur tâche. A lutter contre les scandales qui gangrènent leur profession. Par exemple mettre en lumière des personnages qui touchent illégalement des salaires sans jamais travailler. Il faut les dénoncer nommément sur les murs de nos cités afin que le peuple en soit informé. Il faut éditer des tracts et manifester devant leurs demeures.

 

J’appelle les intellectuels, les écrivains, les créateurs, les artisans, les travailleurs et même les chômeurs, à créer des plates formes sociales susceptibles déboucher sur une Haiti où s’affirmera enfin ce début de démocratie.

 

Tous ensemble vous parviendrez à constituer ce Front pour obtenir la justice sociale.

 

Il faudra un jour rééditer, sinon s’inspirer des « 5 GLORIEUSES » pour bâtir cette Haiti dont nous rêvons tous.

 

« LIBERTÉ OU LA MORT » était la devise de nos ancêtres ainsi qu’Égalité et Fraternité.

 

Il faut qu’elle soit au centre de nos actions.

 

Noirs, mulâtres, quarterons ou blancs nous sommes tous frères, des êtres humains, respectueux les uns des autres.

 

À toutes et à tous courage. Kenbe fem pas lage !!!

 

Vive Haiti

_____________________________

Gérald BLONCOURT

______________________________